Je ne sais pas si je l'aime ... Ma grand-mère !

Publié le par Zébulon's Mummy

Je ne sais pas si je l'aime ... Ma grand-mère !

Quand les gens me disent qu'ils ont 2 ou 3 cousins , ou alors ,  qu'ils n'ont même pas un oncle ou une tante , ça me semble incroyable !!! J'ai grandi en pensant que tout le monde avait en moyenne une dizaine de cousins , d'oncles et de tantes , comme chez nous en fait !

Quand on est gamin , on croit que ce qui se passe chez soi est logique , normal et que tout le monde vit de la même façon . On ne sait pas que c'est possible de vivre autrement.

Du côté de mon père , ils étaient 5 enfants , mon père était le dernier , né 20 ans après son frère aîné ...

Du côté de ma mère , ils sont 7 enfants...

Nous sommes donc 12 petits-enfants du côté de mon père et 17 du côté de ma mère ...Un joli paquet de cousins !!!

Nous n'avons jamais célébré les anniversaires , fêtes de Noël ou encore Pâques , avec la famille de mon père ..On ne se réunissait que lors des mariages ou baptêmes de mes cousins ( tous plus âgés que mes soeurs et moi d'au moins 10 à 15 ans , nous n'avons donc jamais eu la complicité de cousins qui jouent ensemble le mercredi ).

Nous allions juste voir mon grand-père chez lui régulièrement. Il était grand ! En fait , il mesurait 1,72 mètre mais j'étais petite et il me semblait immense .Chaque fois que j'arrivais devant chez lui , il ouvrait la porte et m'attendait sur le seuil pour me serrer dans ses bras ! Je l'aimais beaucoup même si il faisait beaucoup de bruit quand il mangeait sa soupe . Il est décédé quand j'avais 11 ans . J'ai beaucoup pleuré ...Surtout parce que mon père pleurait beaucoup et je ne l'avais jamais vu comme ça avant . Normalement un papa , ça ne pleure pas ! 

Je n'ai pas le souvenir d'avoir revu , à part une ou 2 fois , mes proches  cousins ou oncles et tantes après ça...

Mes parents ayant divorcé alors que j'avais 15 ans , nous avons perdu tout contact avec la famille de mon père. C'est seulement plusieurs années après que j'ai retrouvé certains cousins grâce aux réseaux sociaux.

Mais il a fallu attendre le décès de mon père , en Septembre 2014 , pour se revoir ...le jour des obsèques ...

 

la maison de mon grand-père ....

la maison de mon grand-père ....

Chaque année , nous fêtions donc le réveillon de Noël chez ma grand-mère maternelle avec mes cousins. Pour les anniversaires , il fallait vraiment que ce soit les 10 , 18 ou encore les 20 ans pour qu'ils soient célébrés avec ma grand-mère , mes oncles , tantes et cousins !

En grandissant , j'ai remarqué quelques différences entre mes soeurs et moi ...et le reste des petits-enfants. Eux , passaient souvent le mercredi et le samedi chez ma grand-mère , ils dormaient aussi chez elle de temps en temps quand ça arrangeait les parents .

Lorsqu'on passait la voir avec ma mère , je l'entendais dire qu'elle avait eu Benoît , Guillaume ou encore Loma à garder la veille...Je trouvais étrange que nous , nous restions seules toutes les trois quand maman travaillait. Du haut de mes 7 ou 8 ans , je m'occupais de mes soeurs toute la journée ...Tout était prévu , ma mère préparait un thermos de chocolat au lait pour le réveil et mon père rentrait manger avec nous le midi . Mes soeurs devaient m'écouter  ( jumelles de 4 ans ) , je leur demandais de se laver les dents , de s'habiller et de faire leurs lits ...Tout ça me semblait normal ! C'était comme ça ! 

Je ne les enviais pas vraiment mes cousins. Le fait de rester chez ma grand-mère ne m'emballait pas plus que ça . C'était surtout le fait de passer du temps avec eux pendant les vacances que j'aurais apprécié.

C'est à l'adolescence , que j'ai appris pourquoi c'était différent pour nous...Un moment de confidences entre ma maman et moi ... où elle m'a appris que nous n'avions pas le même grand-père que nos cousins , nous étions pour eux alors que des demi-cousins ? 

Ma maman était née dans une maison mère-enfant où ma grand-mère s'était cachée pendant toute la grossesse. Personne ne devait le savoir. Avoir un bébé sans être mariée et encore pire , sans avoir de fiancé , c'était une réputation de fille facile garantie dramatique ! Elle a donc accouché dans le Morbihan puis elle est retournée à sa vie "normale " dans les Côtes-d'Armor ! Ma maman a alors été élevée jusqu'à ses 3 ans par une famille d'accueil...Elle ne se souvient pas que ma grand-mère lui ait rendu visite une seule fois pendant ses 3 premières années...

En 1959 , ma grand-mère se marie et son époux demande à récupérer ma maman et la reconnaît sous son nom. Maman se demande encore aujourd'hui si c'était vraiment une bonne idée au final ...Elle n'a jamais senti le moindre geste d'affection de la part de sa mère , jamais un mot tendre ou même un simple bisou.

Lorsqu'elle me parle de son enfance , je ressens de la colère , de la haine et des regrets...Elle me raconte comment elle passait ses journées et soirées après l'école à éplucher les légumes et nettoyer les chaussures de ses petits frères et soeurs. Eux , qui avaient été désirés , étaient aimés , jouaient et allaient regarder la télé chez le voisin le jeudi.

Maman , elle , vivait la vie de Cendrillon , ni plus ni moins !

Quand ma maman m'a confié tout ça , j'ai eu tellement mal pour elle , j'ai tellement détesté ma grand-mère !!! Comment était-ce possible ? Comment pouvaient-elles faire comme si de rien n'était aujourd'hui l'une face à l'autre ? J'avais toujours trouvé ma mère sèche et un peu dure avec sa propre mère ...Je comprenais désormais la cause ! 

Il y a quelques années , ma maman a sorti la colère qu'elle avait enfouie en elle depuis toujours et a dit à ma grand-mère ce qu'elle avait sur le coeur . Cette dernière lui avait fait comprendre que ceci n'avait pas été volontaire de sa part et qu'elle en était désolée ( en ajoutant quand même et on se demande bien dans quel intérêt , qu'elle se souvenait juste que lorsqu'elle coiffait sa fille ," elle faisait exprès de tirer sur ses cheveux pour lui faire mal !" ) Sorcière !!!!! 

Quand je vois ma grand-mère , aujourd'hui , âgée de 85 ans , j'ai du mal à l'imaginer telle qu'elle a été , plus jeune avec sa propre fille qui n'avait rien demandé.

Je lui en veux ! Le mal qu'elle a fait est irréversible !

Nous avons grandi , mes soeurs et moi , sans câlins , sans " je t'aime " , parce que maman ne savait pas donner ça ! Et c'est à cause d'elle ....malgré ses 85 ans , aujourd'hui encore , quand je la vois , j'y pense...

Je ne sais pas si elle s'en rend compte ...Au fond , je ne pense pas ! Mais ce qui est étrange , c'est que mon Zébulon ne l'apprécie pas et le lui montre (en lui tirant la langue chose qu'il ne fait jamais ou en attrapant sa canne pour la contrarier). Du coup , je ressens que c'est réciproque , qu'elle se méfie de lui et je n'aime pas ce regard mauvais qu'elle a quand elle observe mon fils.

Je n'ai pas besoin qu'elle l'aime , je n'ai pas besoin qu'elle m'aime ...

Je voudrais juste ne pas me sentir obligée de l'aimer ..parce que c'est ma grand-mère !

 

Je ne sais pas si je l'aime ... Ma grand-mère !

Publié dans humeurs, famille

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Wow Mum 06/02/2016 20:44

J'aimerai te dire que c'est leur histoire, mais dans un registre différent, la mère de ma mère est d'une aberrante méchanceté. Je ne saurai pas te dire de l'aimer. Je n'éprouve rien pour la mienne, ni amour, ni haine. Juste, un mépris basique pour une femme malsaine. La tienne a une sacrée chance que vous alliez la voir... Je n'éprouve ni l'envie et le besoin de le faire. Elle n'est ni venue à notre mariage (sans excuse, rien) ni ne nous a félicité pour les Lucioles. J'aurai plus d'empathie pour une étrangère totalement inconnue, car elle aurait le bénéfice du doute ! Donc le plus important, c'est que tu aimes ta Mère et qu'elle le sache, l'autre n'est qu'une branche moisie sur votre arbre. Penses à toi et ta VRAIE famille, celle du coeur !

Virginie 05/02/2016 23:11

Pfiou, article rempli de sentiments difficiles. Tu arrives à très bien exprimer ce que tu ressens, tout est très clair dans ta tête. Je pense que que de tels sentiments ne se contrôlent pas soit on aime à fond soit on ressent une indifférence totale. Le lien du sang ne fait pas tout. Gros câlins <3

Faites des gosses...ou pas! 04/02/2016 23:48

J'ai envie de te prendre dans mes bras. Mais vraiment. Et te parler aussi. Beaucoup. Te dire que je sais ce que tu ressens. Oui. Que c'est normal alors que l'on se reconnaisse un peu toutes les 2. Te dire que nous réussissons à contourner "cette malédiction des sentiments" en faisant un pied de nez à nos histoires POIR nos enfants. Te dire aussi que ce qui ne tue pas end plus fort. Mais mal, oui ça fait mal. Vraiment. C'est une fêlure en nous quand même. Un poids. Une souffrance. Mais elle nous construit aussi !
C'est tellement compliqué ! Alors que ça pourrait être tellement simple....
Bref la vie.
Bravo pour ces mots. Se courage de raconter que je n'ai pas encore trouvé. Bravo pour ta force! Je te nème de toute façon hein !
:-)

Faites des gosses...ou pas! 04/02/2016 23:51

Pour - rend - Ce
Voila voila... Je devrai me racheter des yeux pour écrire la nuit ! Oups....

Maman Prout 04/02/2016 21:46

J'imagine ta colère, ta tristesse et ta rage en découvrant ce secret de famille... Et je comprends d'autant plus le titre de ton article. Certainement que ton fils ressent la tension latente entre ses 3 générations, peut-être qu'un jour, à lui aussi il sera nécessaire de raconter la vérité...
Pleins de doux bisous ma Steph <3

aurélie lesmissacouettes 04/02/2016 19:24

J'ai été très touchée en lisant ton article parce que c'est à peu près la même chose dans ma famille sauf que je n'ai pas beaucoup de cousins. Du coté de ma mère sa mère est partie quand elle avait 5-6 ans et c'est son père qui l'a élevé avec sa nouvelle femme qui ne l'aimait pas trop (un peu cendrillon aussi) et quia avait déjà un fils que mon grand-père a reconnu. Ensuite sa mère est revenue je ne sais pas trop quand et comment, je n'ai jamais demandé. Donc enfant j'avais 2 grand-mères, dans le fond elles ne sont pas vraiment méchantes avec nous, à vrai dire je ne m'en souviens plus trop étant enfant parce que je peux dire qu'elles se sont adoucies en vieillissant.